Et si ce n’est pas un problème ?

Et si ce n’est pas un problème ? Est-ce que je fais un problème de cette situation ? Si je l’envisage autrement, qu’est-ce que cela change ? Cela me fait penser au travail de Byron Katie avec sa question :” Est-ce que c’est vrai ?” Et si je l’envisage comme un état temporaire, une étape, un maillon, un terreau, une branche de quelque chose de plus grand, vraiment plus grand, une partie de quelquechose. On a tous vécu quelque chose qu’ on ne comprend pas sur le coup. Des années après, on voit le lien, et on comprend que cette expérience était utile finalement. Et si j’en fais juste partie de quelque chose ou un état à quelque chose, c’est à dire que je sais pertinemment que plus grand est à l’œuvre et que l’impermanence de la vie fait sa part. Comme tout change d’état, de position, l’eau change d’état, notre planète tourne, les étoiles naviguent. Le mouvement est naturel, c’est la vie, l’immobilité c’est la mort.

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.